Poupées de Modes et Travaux, petits cellulos et plus si affinités.

Archives de la catégorie ‘B.J.D.’

Le Carnaval des petites B.J.D.

IMG_6512

– « Je serais Blanche-Neige… Bon, je prends quand même mon ours, c’est plus sûr ! »
Ma petite Frimousse est une Pukifee Ante de chez Fairyland.

IMG_6520

– « Moi, j’aurais une robe de princesse, une robe qui tourne, quoi ! »
Carya est une petite Lati Yellow de chez Latidoll.

IMG_6522

– « Pfffffuitttt… elle s’y croit pas un peu trop avec sa robe qui tourne ! Moi, je me lève et je vous montre…Je suis un nourson ! »
Lillette est une petite Tiny Delf de chez Luts.

Publicités

6 Décembre 2015 : (2) Paris Salon des B.J.D.

L’après-midi, Poupandco et Hom ont pris le métro pour se rendre ici :

IMGP6274

Dans ce beau bâtiment de la Cité Internationale Universitaire du 14ème, se tenait le

img456

Poupandco, qui s’est laissée ensorceler par les plus petites de ces créatures, tenait à y aller.
L’entrée était gratuite pour qui venait déguisé (non, Poupandco n’est pas venue avec son costume de dinosaure; il fallait quand même un costume en lien avec les poupées !) A l’intérieur, de très nombreuses jeunes personnes costumées, vêtements et perruques colorées, portant fièrement sur le bras replié leur B.J.D., bien plus grandes que ma petite Frimousse ! Toutes répondent gentiment à mes questions, me montrent les tenues, citent les marques ou les caractéristiques de leurs poupées, me proposent de les tenir ! D’un stand à l’autre, on virevolte, on s’interpelle, on rit. Comme une sorte de tourbillon joyeux et coloré ! Bientôt, un calme relatif s’installe : le tirage des 13 lots de la tombola est attendu avec fébrilité !

Parmi les photos prises par Hom, Poupandco a choisi celles qui semblent le plus refléter la spécificité du salon, l’imagination, la fantaisie, la poésie, la créativité.

IMGP6276

IMGP6297

IMGP6277

IMGP6284

IMGP6285

IMGP6289

IMGP6291

IMGP6296

IMGP6300

IMGP6301

IMGP6304

Poupandco n’a pas pu relever le nom de tous ces créateurs, mais a été éblouieenchantée de sa visite !

IMGP6294

Pour terminer, une toute belle qui aurait pu, incognito, se laisser admirer le matin même à Toymania !

« Si l’écho de leurs voix faiblit, nous périrons » Paul Eluard

IMGP6155

–  » Poupandco, c’est quoi ce grand bâtiment derrière moi ? »

IMGP6154

–  » C’est une ancienne tuilerie. »
–  » Aaah ? Alors, c’est pour faire des tuiles aux amandes, pour manger avec la glace ???  »

Copinautes, passantes et passants, n’avez vous pas été, un jour ou l’autre, confrontés à la difficulté d’expliquer à de petites personnes la vilénie du monde ?

Poupandco, Hom et Frimousse sont allés dans le Sud et, tout près d’Aix en Provence, se sont arrêtés au camp des Milles

IMGP6153

Ce camp d’internement a fonctionné de 1939 à 1942. 10 000 internés de 38 nationalités s’y sont succédés : journalistes, intellectuels, prix Nobel… l’écrivain Lion Feuchtwangler, le plasticien surréaliste Hans Bellmer, le poète Max Ernst sont passés dans ce camp. Trois périodes peuvent être distinguées :
– de Septembre 1939 à Juin 1940 (IIIème république) : camp d’internement pour « sujets ennemis »
– de Juillet 1940 à Juillet 1942 (Régime de Vichy) : camp de transit et d’internement pour les « indésirables »
– d’Août à Septembre 1942 ( la solution finale) : déportation des Juifs du Camp des Milles vers Drancy, puis Auschwitz.

IMGP6148

… » les wagons noirs comme des corbillards attendent sur la voie de garage. Encadrés par des gardes en armes, des humains qui n’ont commis aucun crime, parce qu’ils sont Juifs, sont livrés par mon pays, qui leur avait promis asile, à ceux qui seront leurs bourreaux. »
Extrait du carnet de Raymond Raoul Lambert, directeur général de l’UGIF, mort en déportation ainsi que sa femme et ses quatre enfants.

IMGP6149

Le grand mérite de ce site mémorial c’est qu’au delà de l’histoire spécifique de ce lieu et de la Shoah, il interroge les mécanismes qui conduisent à tous les engrenages génocidaires. Il décortique pour faire comprendre. Il fait comprendre pour mieux prévenir. Il donne à réfléchir, notamment à partir de recherches scientifiques, sur les parcours individuels et collectifs qui conduisent à l’irréparable, mais aussi aux possibilités de tout un chacun de pouvoir s’y opposer. Un « Mur des Actes Justes » illustre les différentes façons que des individus, chacun à leur mesure, ont trouvés pour en sauver d’autres menacés par les génocides du 20 ème siècle.

august landmesser

L’homme qui refuse ici le salut nazi s’appelle August Landmesser. C’est un travailleur du chantier naval de Hambourg. En 1936, le lancement d’un nouveau bateau est célébré et Hitler en personne est présent. Adhérent au parti nazi dès 1931, August a épousé une jeune femme juive avant que les lois sur la pureté raciale ne l’interdisent. Défiant les lois en vigueur, ils auront même deux petites filles. Pour avoir « déshonoré la race », August sera exclu du parti et le couple condamné aux travaux forcés. La jeune femme n’y survivra pas. Plus tard, August Landmesser sera enrôlé de force dans un bataillon sur le front de l’Est où il trouvera également la mort. Leurs deux fillettes seront séparées.C’est l’une d’entre elles qui reconnaîtra son père lors de la récente réapparition de la photo sur Internet.

resister

Mémoire et vigilance : vous pouvez approfondir votre réflexion en lisant ce livre.

IMGP6182

De retour à l’hôtel, après cette visite un peu oppressante, Frimousse a eu la permission de regarder un court dessin animé sur son ordinateur (!)

IMGP6184

Et puis, il a fallu prendre le chemin du retour.

IMGP6189

Frimousse ne savait plus où donner des yeux : l’Automne était partout !

IMGP6191

Mais le temps est devenu frisquet. Allez Frimousse, au chaud dans la voiture !
(Ma petite Frimousse est une adorable Pukifee Ante de chez Fairyland.)

Escapade en Août

Tout d’abord, direction le Pays Basque ! Le cimetière d’Aïnhoa et ses tombes discoïdales typiques …

IMGP5659

Où il apparaît qu’il vaut mieux bien s’entendre avec ses voisins !

IMGP5663

A Espelette, le fameux piment en vedette !

IMGP5676

Peut-être moins connue que le château de Gaston Fébus, l’église Saint-Michel de Montaner offre de superbes fresques peintes. Ceux qui ont vécu dans le péché ne peuvent ignorer le funeste destin qui les attend !!!

IMGP5734

Un petit tour en montagne ? Marche, télésiège et télécabine, Frimousse, toujours sous le coup de la diabolique rencontre, s’est laissée porter dans le sac de Poupandco. Mais, aux petites heures du matin, elle découvre …

IMGP5767

IMGP5773

le lac de Gaube.

IMGP5764

IMGP5768

Coucou, Copinautes, passantes et passants, c’est moi Frimousse ! Il fait tout calme et tout frais ici, heureusement que Poupandco m’a tricoté un mignon petit gilet !

Et maintenant, direction le Béarn !

IMGP5681

Visite du château de Pau.

IMGP6009
La table aux cents couverts. Elle est constituée de plateaux amovibles, posés sur des tréteaux. Dans le bois, de discrètes marques en forme d’étoiles permettent d’orienter les plateaux sans risque d’erreur ! Et question entretien, c’était comme ça ?

Et bien sûr, l’incontournable carapace de tortue qui aurait servi de berceau au tout jeune Henri IV.

Dans un registre plus sombre, près d’Oloron Sainte-Marie, le mémorial du camp de Gurs

IMGP6037
Reconstitution d’un baraquement…


à l’intérieur, pouvaient s’entasser jusqu’à soixante personnes.


Au cimetière, les républicains espagnols, premiers occupants des lieux, côtoient…

les juifs internés, en éternels compagnons de misère.

Des compléments d’information et des témoignages sont disponibles sur le site de l’Amicale du Camp de Gurs.

Escapade en Juillet

IMGP5415

Copinautes, passantes et passants, bonjour ! Moi, je suis une Pukifee Ante, et comme Carya, je mesure une quinzaine de centimètres. A mon arrivée, quand Poupandco m’a libérée de ma petite boîte, elle a fondu devant mes taches de rousseur et elle a dit : « toi, tu vas t’appeler Frimousse ! » Je n’ai rien répondu, mais à l’intérieur de moi, j’étais toute contente, parce que Frimousse, c’est un drôle de beau prénom ! Quelques jours plus tard, ll y a eu comme un remue-ménage et j’ai entendu qu’on partait en week-end ! On a fait un grand chemin en voiture, puis Poupandco et Hom l’ont laissée à l’hôtel, à l’extérieur de la ville, et on a pris le train pour aller à la capitale. Là, j’étais à peine installée sur un fauteuil immense, tout doux et pour moi toute seule, quand Hom a dit : « on s’est trompé : ici, c’est un wagon de première ! » Dommage ! En seconde, il n’y avait plus beaucoup de place. Pas grave, j’ai sauté dans le sac de Poupandco, et on est bientôt sorti de la gare !

IMGP5416

parking de la gare
Voilà le parking de la gare. Ici, il y a des vélos partout partout partout. Des fois avec Poupandco, on avait du mal à traverser les rues, parce qu’il y avait des vélos sans arrêt !

IMGP5458
Chez Poupandco, j’ai un tricycle à trois roues, mais un vélo à trois selles-trois guidons, je n’avais jamais vu !

IMGP5431
A Amsterdam, les façades sont étroites, les maisons sont très soignées. Mais quand même , elles me donnent un peu le tournis : il y en a qui penchent sur l’avant, d’autres sur le côté !

IMGP5566
Là, je ne suis pas tranquille. On va faire une promenade sur les canaux, mais le bateau, il bouge un peu; alors, j’ai peur de tomber…

canal des septs ponts

Nous voilà sur le canal des sept ponts.

IMGP5482
De retour sur la terre ferme, au marché aux tulipes.

IMGP5480
Et à d’autres plantes que je ne connais pas, sûrement parce que je suis encore bien petite…

Edam Sur le chemin du retour, un détour.
Là, ce ne sont pas des vrais humains, c’est juste pour montrer comment on transportait les boules d’Edam, avant.

IMGP5562
J’aime bien, on dirait des petits soleils, avec les rayons repliés à l’intérieur !!!

IMGP5409
Les moulins j’aime bien aussi… J’en ai vu quand on est arrivé dans le pays.

IMGP5607
Et en partant, j’en ai vu encore !

IMGP5606
Et puis, il s’est mis à souffler-venter-venter-souffler. J’ai vérifié si je n’avais pas perdu mes couettes, on s’est réfugié dans la voiture et on a pris la direction de la France…

Retour sur ma petite Lati Yellow,

arrivée à la maison, il y a peu.

IMG_6277

La belle a maintenant la chevelure rousse annoncée; ni culotte, ni chaussures, mais quand même un ensemble tricoté d’après un modèle de Soudane.

L’école maternelle où enseigne Poupandco est dans un parc. Branches humides fouettées par le vent; arbres soupirant leurs dernières feuilles d’or et d’ambre; pas qui crissent sur sol gelé, bruissement ailetés de milliers de feuilles vertes. Poupandco le savoure chaque jour ! Yeux verts et chevelure fauve… Furtive flamboyance surprise en forêt. Ecureuil ou renard roux ?

C’est pour tout cela que sa petite Lati Doll s’appelle Carya, du nom des nymphes veillant sur noyers et noisetiers.

Ce genre de poupée ?? Moi ??? Jamais !

Mercredi après-midi, Poupandco s’en est allée, toutes affaires cessantes au bureau de Poste. C’est qu’elle avait reçu un mail attestant de l’arrivée d’un petit paquet entendu comme un vibrant appel « je suis arrivée, viens vite, vite, me chercher » ! Ni une, ni deux, voilà !

IMG_5954
On soulève délicatement le couvercle …

IMG_5961

Hummmmmmm, pas mal !

IMG_5955

Un certificat d’authenticité : Poupandco n’achèterait pas de contrefaçon, non !

IMG_5964

Même sur le papier bulle ! J’en vois qui trépignent ! Patience !

IMG_5962

Bon, Poupandco, maintenant, j’aimerais bien sortir !!!

IMG_5965
Ouf, un peu d’air !

IMG_5969

Et mes yeux, tu les aimes mes yeux ??? Quand on commande ce genre de petite, on ne peut pas en choisir la couleur.. Mais on peut acheter une paire de la couleur souhaitée et il est très facile de les changer. Poupandco craignait des yeux palots, mais ceux-ci,verts sont magnifiques ! Magnifaïïïïïique,ma chééérrrrriiiiiiiee, tu es magnifaïïïïïique !

IMG_5959

IMG_5958

Voila le document qui accompagnait la petite ! La belle, une Lati Yellow de chez Lati Doll, n’a pour l’instant, ni perruque, ni vêtements, ni chaussures, ni, ni, ni… Mais elle aura une copine fin Juin ! Poupandco a vu une belle perruque rousse, mais il faudra attendre…
Copinautes, passantes et passants, vous vous dîtes « moi, une poupée avec ce genre d’articulation et perruque » jamais !!! Méfiance ! Poupandco aussi se le disait, mais ça, c’était AVANT…